MENU
« Retour

Rencontre avec Tyson Villeneuve, co-organisateur du Dîner en Blanc à Vancouver

Depuis sa première édition en 2012, Le Dîner en Blanc connaît un véritable succès à Vancouver. En 2016 pour sa 5 eme édition, il a rassemblé 6000 personnes, devenant ainsi le deuxième plus grand Dîner en Blanc à travers le monde (la première position appartenant bien sûr à Paris). L’engouement pour l’événement des Vancouverois a poussé Tyson Villeneuve et Jordan Kallman, co-organisateurs, à lancer cette soirée unique dans différentes villes de l’Ouest canadien : Calgary, Edmonton et Victoria. À la veille du 30 eme anniversaire du Dîner en Blanc de Paris, nous avons voulu savoir comment l’événement est perçu dans ce coin de pays. Entretien avec Tyson Villeneuve.

Vous organisez le Dîner en Blanc depuis 2012. Quelle est la raison qui vous a motivé à entrer dans l’aventure ?
Alors que j’habitais en France en 1998, j’avais entendu parler du Dîner en Blanc et je trouvais le concept merveilleux. Quelques années plus tard, quand j’ai su que l’équipe de Paris cherchait à développer l’événement à Vancouver, j’ai écrit à M. Pasquier, fondateur et organisateur du Dîner en Blanc à Paris, afin d’obtenir les droits de reproduction à l’étranger. J’adore ce concept mettant en avant l’amitié et le partage autour d’un repas. À l’ère des réseaux sociaux, il est important de se voir en chair et en os plutôt que d’envoyer un message texte.


Combien de temps demande l’organisation d’un Dîner en Blanc ?
Dès qu’un Dîner en blanc se termine, nous nous mettons au travail. Nous travaillons donc 364 jours par année! L’organisation est complexe et demande beaucoup de logistique. Mais ça vaut la peine. Nos Dîners en Blanc affichent complet chaque année. C’est un succès depuis la première édition.

Comment expliquez-vous le succès du Dîner en Blanc à Vancouver ?

Vancouver est une ville de foodies, de gens qui adorent sortir. Il y a aussi 56000 francophiles. Or, lors de nos Dîners en Blanc, nous aimons inviter des musiciens francophones pour mettre en valeur cette culture. Je suis moi-même moitié Français. L’idée de vivre à la française le temps d’une soirée chic, tout habillé de blanc, est très séduisante. Le concept est également unique. Et puis, boire de l’alcool dehors est habituellement interdit! Le Dîner en Blanc est donc une occasion spéciale de faire la fête entre amis.


Racontez-nous deux bons souvenirs de vos Dîners en Blanc.
On ne peut jamais oublier son premier Dîner en Blanc. Pour moi, il a eu lieu ici sous le chaudron olympique de la Jack Poole Plaza, près du bord de mer. Un groupe de jazz et d’autres musiciens animaient la soirée. C’était magique. Une autre année, mon équipe et moi avons fait venir des chanteurs de l’Opéra de Vancouver ainsi que des danseurs de ballet. Nous avons eu droit à l’aria de Carmen accompagnée par des danseurs déambulant au milieu des tables. Un musicien jouait aussi du piano. C’était formidable. Et tout de suite après, un groupe de zouk a pris la relève!


Comptez-vous vous rendre à Paris pour le 30e anniversaire ?
Oui, bien sûr! Je vais y aller avec ma femme. Au moins 80 personnes de notre ville souhaitent s’y rendre aussi. Nos 130 chefs de table aimeraient y aller. L’événement est unique et ces personnes, très engagées, ne veulent pas le rater. Ça va être un moment de fête extraordinaire.

Comment anticipez-vous ce séjour avec plus de 80 personnes ?
Très bien. Tout le monde est extrêmement impatient et excité d’aller à Paris, car c’est là que le Dîner en Blanc a pris naissance.


Si vous deviez organiser un Dîner en Blanc à Paris, sur quel site choisiriez-vous de le faire ?
À Versailles bien sûr, même si cela a déjà été fait, ou bien sur l’avenue des Champs-Élysées. Sinon le Bois de Boulogne permettrait un retour aux origines, puisque le premier Dîner en blanc s’y est tenu. Enfin, la Grande Arche de la Défense offrirait un endroit spectaculaire.

Au-delà de l’événement, que représente pour vous le Dîner en Blanc ?
Pour moi, c’est la réalisation d’un rêve que j’ai poursuivi pendant un an. Lorsque je me suis mis en tête de l’organiser à Vancouver, personne ne pensait que j’y arriverais à cause de la bureaucratie qui est si forte. Mais j’ai réussi et j’en suis très fier. Nous en sommes aujourd’hui à notre septième édition et l’événement est un grand succès.


Texte : Diane Stehlé

Le Dîner en Blanc de Paris sur les réseaux sociaux

        

Laisser un commentaire

Se connecter
Connectez-vous à votre page de Membre pour pouvoir écrire sur ce blog.

Mot de passe oublié ?
Pas encore membre? Inscription


Le Dîner en Blanc
Paris
Dans:
Jours
Heures
Min
Sec

Actualités Facebook

Formulaire de contact

Si vous souhaitez organiser un Dîner en Blanc® dans votre ville, ou votre demande concerne l'International, veuillez cliquer sur le lien D.E.B. International en bas de la page. Merci
.

Formulaire de contact (partenaire)


Formulaire de contact (presse)

Les invitations au Dîner en Blanc de Paris sont uniquement réservées aux Chefs de l'organisation et à leurs amis. Il n'existe pas de liste d'attente ni d'autre manière d'y être invité. Ce formulaire de contact est réservé aux journalistes. Nous ne pourrons répondre aux autres messages. Merci

Pour toute demande médiatique internationale, veuillez contacter:

Gen Blouin (1) 514.887.8187
media@dinerenblanc.info


Devenir Chef bénévole